Primaires – 3 et 4

Voici quelques photos d’activités réalisées

en 3ème année…

 

La visite de monsieur Patrick Bernard et de son chien-guide dans notre classe.

 

 

 

 

 

 

La réalisation de la maquette de notre classe ( en Légos ).

 

 

 

 

 

 

Les manipulations pour bien comprendre les mesures de capacité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Durant le mois de mars, les élèves de l’école Sainte-Marie ont pu suivre, comme chaque année, des leçons de sécurité routière dispensées par l’APPER.

 

Qu’est-ce que l’APPER?

C’est l’Association des Parents pour la Protection des Enfants sur les Routes. En 1965, trois liégeois perdirent un enfant dans un accident de la circulation et décidèrent alors de créer une association pour lutter contre ce fléau. Ils furent rejoints par d’autres parents qui connurent la même tragédie et c’est ainsi que naquit l’APPER. Depuis lors, on a pu engager des enseignants qui dispensent des cours de sécurité routière dans les écoles.

 

Qu’avons-nous appris?

Les cours donnés par Mme Leenaerts étaient très vivants et intéressants. Avec un support visuel, des photos de notre quartier prises préalablement, nous fûmes sensibilisés à tous les dangers de la circulation en tant qu’usagers de la voie publique dans les alentours de notre école. La dernière leçon était consacrée à une sortie extérieure durant laquelle chaque danger potentiel était repéré (passage-piétons, sortie de garage, signal routier….), puis apprivoisé par tous nos élèves de la première à la sixième primaire .

Nous sommes maintenant encore plus conscients de tous les pièges de la circulation. Nous nous engageons ainsi à faire de notre mieux pour respecter les conseils qui nous ont été prodigués mais l’exemple…, chers Parents,….c’est VOUS.

 

Notre activité artistique :
« Imitons les peintures rupestres de la préhistoire ».

En troisième année, nous avons vécu une activité artistique sur le thème de la préhistoire.
Chaque enfant a réalisé une peinture sur un « mur de grotte » en pâte à modeler.
L’activité s’est déroulée en 5 étapes. En voici le résumé…

1) Lors de la 1ère étape, nous avons découvert et approfondi le sujet.

Pour obtenir des renseignements sur les peintures rupestres de la préhistoire, nous avons lu
des documents et nous avons visité certaines grottes virtuellement, grâce à Internet et le tableau interactif.

Voici ce que l’on a appris :

– Les murs des grottes : ne sont pas plats ( ils ont des « bosses » et des « creux »), sont de
couleurs claires et ne sont pas partout de la même couleur.

– Sur les murs des grottes, les hommes préhistoriques peignaient plusieurs sortes de motifs :
très souvent des animaux ( bison, taureau, mammouth, cerf, ours,… ), rarement des
personnages ( il n’y en a qu’un dans toute la grotte de Lascaux ) et parfois des signes
( flèche, point, tiret, main, figure géométrique … ) dont on ne connait pas la signification.

– Il n’y a pas le même nombre de motifs dans toutes les peintures.

– Pour peindre, les hommes préhistoriques utilisaient plusieurs techniques : avec leurs doigts,
avec des pinceaux en poils d’animaux, en soufflant sur la peinture ou en tamponnant avec des
poils d’animaux.

– Les hommes préhistoriques créaient des peintures avec de la roche broyée et des colorants
naturels ( végétaux, charbon de bois, argile ). Ils utilisaient les couleurs suivantes : brun,
jaune, rouge et noir.

2) Lors de la 2ème étape, nous avons réalisé notre support en relief pour imiter les « bosses » et les « creux » des murs des grottes.

Nous avons déposé des petites boules de pâte à modeler durcissante les unes à côté des autres, sur un morceau de carton.
Ensuite, nous avons laissé sécher le support pendant quelques jours.

 

 

 

 

 

 

 

 

3) Lors de la 3ème étape, nous avons peint notre support en relief pour qu’il ressemble plus à un mur de grotte.

Nous avons fait des mélanges de couleurs en utilisant le brun, le blanc, le jaune et le rouge. Nous avons peint sur toute la pâte à modeler, en tamponnant avec notre « pinceau-brosse ».
Nous avons essayé de faire apparaitre des zones de couleurs claires et variées .

4) Lors de la 4ème étape, nous avons terminé notre travail
en peignant des motifs sur notre support en relief.

Avant de travailler à l’encre de chine sur notre support, nous avons fait un projet sur une feuille de brouillon en nous servant des exemples que madame nous a donnés.

Quand notre projet-brouillon fut terminé, nous avons pu le reproduire sur notre support, en utilisant de l’encre de chine.

5) Lors de la 5ème étape, nous avons observé les travaux de chacun et nous les avons commentés.

Ce fut un beau projet que nous avons tous apprécié ! 

Voici nos réalisations…

 

Grâce aux comités de Parents et de Soutien qui ont gracieusement délié les cordons de leur bourse, l’aménagement de la cour de récréation du 152 se poursuit. Voyez plutôt…

 

Nos grands en profitent déjà pleinement. Ce sera ensuite le tour des plus petits…à l’implantation du 76

 

 

Le vendredi 9 février, les élèves de la 1ère maternelle à la 4ème primaire s’étaient donnés rendez-vous dans la grande salle de notre école pour fêter le carnaval. Parés de leurs plus beaux déguisements, ils ont pu danser et jouer avant de profiter d’un congé bien mérité.

Ce vendredi 17 novembre, nos moyens et nos grands ont découvert le nouveau mur d’escalade de l’école du bas. Un vrai plaisir pour eux! Un grand merci à messieurs Colin et Volders pour l’installation de celui-ci.